Qu’est-ce qu’un détecteur de radar ?

Pour renforcer la sécurité routière, les policiers ont eu recours aux radars. Il y a des radars fixes et mobiles. Les radars fixes sont ceux qui sont disposés dans des endroits précis. On peut les mémoriser ou les connaître d’avance, mais les radars mobiles peuvent se placer n’importe où sur la route, ils changent souvent de place et en plus, ils sont généralement dissimulés. Les routiers aiment accélérer, tester ce qu’il y a sous le capot et les contraventions peuvent s’accumuler et devenir pénibles pour certains. Bien sûr, pour tous problèmes, on peut trouver une solution. Les détecteurs de radar ont été conçus pour faire face aux radars.

Un boîtier pour détecter les radars routiers.

Un détecteur de radar est un petit boîtier discret qui est généralement disposé à l’avant d’un véhicule. Cet appareil détecte les radars dans un rayon de 200 mètres ou plus. Il capte les ondes électromagnétiques envoyés par le radar et le signal par la suite au conducteur par un signal sonore ou lumineux. Il y a des détecteurs de radar fixés à la voiture, sans fil ou même mobile. Le détecteur de radar fixe sera propre à la voiture et doit être fixé à l’intérieur (on ne peut pas le déplacer). Le détecteur de radar mobile peut changer de voiture à tout moment. Ces deux détecteurs de radar s’alimentent à l’aide de l’allume cigarette. Le détecteur de radar sans fil fonctionne avec une batterie rechargeable. On peut configurer ces appareils, mais certains d’entre eux ont des capacités de détection limitées. Certains radars routiers sont considérés comme étant des radars haut de gamme et ces radars sont difficiles à capter pour un détecteur simple. Les autres radars ont la capacité de savoir si oui ou non, une voiture dispose d’un détecteur de radar à partir du système VG2 sachant que la possession ou l’utilisation de ces détecteurs est formellement interdit par la loi sous peine d’une amande ainsi que de la confiscation du permis de conduire. Les voisins les plus proches des détecteurs de radar sont les avertisseurs de radar qui avertissent les conducteurs de la présence d’un radar fixe et les brouilleurs de radar qui désorientent le radar en envoyant des signaux radioélectriques pour que la vitesse du véhicule ait l’air d’avoir diminuée par rapport à la vitesse réelle.

radar francais

Un réseau de partage ou une application.

On peut également considérer certaines applications comme étant des détecteurs de radars comme certains GPS ou certains Smartphones. Ils sont facilement téléchargeables en ligne. Ces applications servent généralement à signaler la présence de zones dangereuses sur la route ainsi que les radars. Comme pour les appareils détecteurs de radar, les applications sont également interdites, car, selon l’article R413-15 du code de la route, tous dispositifs visant à déceler, à perturber, à brouiller ou à détecter les appareils routiers sont strictement interdits. Si les applications sont interdites, les réseaux de partages restent quand même tolérables aux yeux de la loi. Certains réseaux de partages sont utilisés par certaines personnes comme détecteur de radar. Ces réseaux ont la possibilité de signaler la présence de zones dangereuse ou difficile (bouchon) donc, juridiquement parlant, ce sont plus des réseaux d’assistance d’aide à la conduite même s’ils peuvent présenter la présence d’un radar routier.

A lire aussi : Les avantages de la radio de chantier