Comment placer un piège photographique ?

Les pièges photographiques sont des appareils destinés à la surveillance très utilisés dans la chasse. Il est également possible d’en faire usage à la maison, et dans beaucoup d’autres domaines d’activités. Pour des captures sensationnelles, il faut une installation bien réussie. Cette dernière signifie un bon positionnement, mais également des réglages parfaits.

Bien lire le guide d’utilisation du piège photographique

Pour une installation correcte, il est de bon ton de maîtriser l’appareil à votre disposition. Cela passe par la lecture compréhensive des indications du fabricant. Cette précaution vous permettra de vous en servir à son plein potentiel. Ensuite, procédez à la configuration de l’appareil notamment la réactivité, l’angle de vue, la distanciation adéquate, l’autonomie de la batterie. De même, respectez les conseils de sécurité préconisés par le fabricant. Il en va du bon fonctionnement de votre équipement.

Pour un meilleur paramétrage, il est conseillé de bien observer l’animal visé. Cela vous permettra de connaître ses habitudes de même que ses lieux de passage régulier.

Le support

Si vous êtes dans une Forêt, le support qui se prête le plus à l’installation est un arbre. À la maison aussi, mais de nombreuses autres options existent comme un piquet, le feu de circulation, etc.

La hauteur et direction idéale

Trop haut, vous n’allez rien pouvoir capter. Trop bas, également. La hauteur idéale est celle de poitrine, ou à 100 cm du sol si vous souhaitez flasher des animaux. Cela permet également au piège de se prémunir contre les atteintes. De la même manière, la direction compte pour beaucoup. Généralement, lorsque l’objectif est dirigé vers le nord, les enregistrements sont d’excellentes qualités. Plusieurs autres éléments entrent cependant en cause pour déterminer une bonne vue notamment la qualité de réglages, l’inclinaison.

Site à regarder

 Bien cacher le piege photographique

Afin de placer votre piège photo comme il faut, camouflez-le pour une discrétion totale. Ainsi, après installation, mettez des branches d’arbre dessus pour le camoufler. Rien de volumineux, juste le nécessaire pour la cacher à la vue de la faune ou du passant. Ainsi, les animaux ne seront pas effrayés. Pour les hommes, ceci constitue une garantie contre les vols. Veillez toutefois à préserver l’ouverture des capteurs ou autres éléments nécessaires à la prise des images. Quelques séries de tests devraient vous aider à mieux vous retrouver.

A suivre : Législation sur le port d’arme en France : les alternatives aux fusils de chasse

Placer votre appareil dans un entonnoir et dégager la vue

Placez votre caméra de sentier dans les lieux de rassemblement ou de repos des animaux. Bien évidemment, cela requiert assez de prudence, surtout que certaines espèces peuvent se faire menaçantes.

Enfin, le champ de vision doit complémentèrent être dégagée. Les éléments de l’environnement immédiat qui risquent d’interférer sur la qualité du piège tel que les branches doivent être enlevés. Une visite périodique sur les lieux d’emplacement est requise pour dégager les éventuelles obstructions qui se seront installées au fil du temps.

Le piège photographique ne peut donner les résultats escomptés si vous vous contentez de l’installer ou si vous les placez avec négligence. Avec une installation et une utilisation rigoureuse, de nombreux avantages peuvent en ressortir.

Les informations idéales à connaître : https://piege-photographique.info/comment-utiliser-un-piege-photographique/